Light Aircraft Pilot License (LAPL)

Privilèges du LAPL

Permet dès 17 ans, de voler seul (sans passagers) à bord d’un avion monomoteur partout en Europe, de jour après au moins 30 heures de vol de formation.

Après 10 heures de vol supplémentaires, le pilote breveté peut emmener 3 passagers maximum .

Pour obtenir le LAPL

Pour passer les épreuves, un candidat doit avoir:

  • un certificat médical minima classe 2 valide
  • être présenté par son organisme de formation à 17 ans révolus
  • Avoir au minimum l’expérience suivante : Au moins 30 heures de vol d’instruction dont :
    • 15 heures d’instruction au vol en double commande
    • 6 heures de vol en solo supervisé, dont un minimum de 3 heures de vol en campagne en solo avec au moins 1 vol en campagne d’un minimum de 150 km (80 NM), au cours duquel 1 atterrissage avec arrêt complet sera effectué sur un aérodrome autre que l’aérodrome de départ.

La formation

La formation comprend une partie théorique et une partie pratique.

Un instructeur vous dispensera les cours théoriques et pratiques nécessaires à l’obtention du LAPL. Lorsque votre instructeur jugera que vous êtes prêt, il vous inscrira, dans un premier temps, à l’examen théorique, puis, dans un second temps, à l’examen pratique.

Notes:

  • Il est obligatoire d’avoir obtenu l’examen théorique pour présenter la pratique
  • L’obtention du théorique PPL permet d’être présenté au LAPL pratique

Le premier vol sol peut se faire à partir de 16 ans.

Validité et renouvellement de la licence

La validité du LAPL est identique à celle de votre visite médicale pourvu que votre expériece récente soit suffisante. Pour que la licence soit valide, il fait justifier de 12heures de vol en tant que Commandant de Bord au cours des 24 derniers mois dont 1h avec un instructeur.

Si vous ne pouvez pas justifier d’un nombre d’heures suffisant, vous devrez repasser un test de contrôle avec un examinateur.

Puis vous devrez vous rendre dans un des bureaux de délivrance des licences de la DGAC avec votre carnet de vol, le cas échéant votre attestation de contrôle en vol, et un certificat médical d’aptitude délivré par un médecin agréé.